Quand elle danse… – Polina Semionova –


Rien à ajouter.

Page 39

(Photo Celeboxing)

 

Page 39

Quand elle dansait, elle ne se souciait pas de savoir s’il allait pleuvoir, si elle risquait de tomber et de se blesser, ça ne l’intéressait pas de savoir si le malheur était déjà en route, si la mort la guettait. Elle était libre, délivrée. Elle était elle-même, sans angoisses ni obsessions. Dans la danse, elle était seule à régner dans un univers d’espaces libres et de possibilités.

La huitième vie (Pour Brilka) – Ninon Haratischwili –

View original post

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s